LES ECHOS - 31 AOUT 2023

Publié le 08/09/2023

Réforme des retraites : faut-il racheter des trimestres pour partir plus tôt ?

Racheter des trimestres de cotisation manquants peut permettre de toucher sa retraite à taux plein, sans devoir travailler plus longtemps. La réforme donne de nouveaux droits dans ce domaine. Dans quels cas avez-vous intérêt à sortir votre porte-monnaie ? Avis d'expert et cas pratiques. 

Il est possible de racheter 12 trimestres au maximum. Vous devez avoir entre 20 et 66 ans à la date de la demande. (iStock) 

J-1 pour la réforme des retraites. Les nouvelles règles entrent en vigueur à partir du 1 er septembre, un peu plus de 4 mois seulement après la promulgation de la loi du 14 avril 2023. Elle prévoit un relèvement progressif de l'âge de départ, de 62 à 64 ans (à raison de 3 mois par génération) pour les assurés nés dès septembre 1961. La mise en oeuvre de la réforme est rapide et l'encre a eu à peine le temps de sécher sur les nombreux décrets d'application publiés au pas de course, tout au long de l'été. 

Après les premiers textes sur le report de l'âge de départ et les fonctionnaires parus en juin, le gouvernement a complété l'arsenal, en actant la fermeture des régimes spéciaux dès la fin juillet pour les nouveaux embauchés. L'exécutif a aussi détaillé une série de nouveaux droits prévus par la réforme ( cumul emploi retraite plus avantageux , augmentation des pensions des mères de famille, mesures spécifiques pour certains sportifs de haut niveau etc.). 

Afin de mieux prendre en compte les carrières, la loi facilite aussi désormais le rachat des trimestres de stages ou d'études à « prix réduit », comme le précisent deux décrets ministériels du 21 août 2023 (n° 2023-799 et n° 2023-800). 

Jusqu'à 30 ans pour les stages, et 40 ans pour les études 

Avec la réforme, le rachat de trimestres de retraite au titre des stages devient possible jusqu'aux 30 ans de l'assuré. Jusqu'ici, les trimestres correspondants pouvaient seulement être rachetés pendant les deux ans après la fin du stage. 

De la même façon, le rachat de trimestres pour les années d'études supérieures « à coût réduit » peut désormais s'effectuer jusqu'à l'âge de 40 ans, et non plus uniquement dans les 10 ans qui suivent la fin des études. 

La loi élargit ainsi la possibilité de racheter des trimestres de cotisation - à un moment où cela reste avantageux pour l'assuré, car plus le temps passe et plus ces trimestres sont chers. 

Combien coûte l'acquisition d'un trimestre ? 

Le rachat de trimestres demeure une opération coûteuse. Son prix dépend du niveau de rémunération, et de l'option choisie (rachat au titre du « taux » ou au titre du « taux » et de la « durée d'assurance »). Le prix d'un trimestre est donc très variable, de 1.055 euros à 6.684 euros, pour une demande de rachat déposée en 2023, selon une circulaire de la CNAV du 21 décembre  2022. 

« Lorsque je ne veux pas travailler plus longtemps, mais qu'il me manque des trimestres pour toucher la retraite à taux plein, je peux en racheter », résume Valérie Batigne, dirigeante de la société Sapiendo, spécialiste de la retraite. 

 

Pour lire l’article c’est ici

Restez informé(e)

Le retraite un sujet en pleine évolution.
Actualités et solutions retraite

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.

  • Le champ doit contenir une email valide.

Ces articles peuvent vous intéresser

MONEYVOX - 31 MAI 2024

Le 03/06/2024

Réforme de l'assurance chômage : quel impact sur votre future retraite ?

Lire l'article

CAPITAL - 1 JUIN 2024

Le 03/06/2024

Seniors au chômage : les grands perdants des nouvelles conditions de maintien de droit

Lire l'article

TRIBUNE DE VALÉRIE BATIGNE POUR C'EST VOTRE ARGENT

Le 27/05/2024

Les inégalités à la retraite entre les femmes et les hommes ne sont pas une fatalité

Lire l'article