LE FIGARO - 11 AVRIL 2024

Publié le 12/04/2024

Trimestres manquants, erreurs de points... Les pensions de retraite comportent beaucoup d'erreurs, qu'il est possible d'éviter.

D'après un rapport de la Cour des Comptes de mai 2023, "une prestation de retraite nouvellement attribuée sur sept a été affectée d'au moins une erreur de portée financière en 2022 comme en 2021". Un chiffre qui ne prend en compte que le régime de base, qui fonctionne en trimestres. "Si on inclut les caisses complémentaires, les erreurs sont bien plus fréquentes", assure Valérie Batigne, présidente de la société Sapiendo, qui édite une plateforme digitale de conseils retraite.

En 2021, 84% des relevés passés entre les mains de QualiRetraite comportaient des anomalies. Le plus souvent au détriment des retraités, pour un montant de 790 euros par an, selon le cabinet de conseils. Si les relevés de carrière des nouveaux retraités sont aussi peu fiables, "c'est qu'ils portent sur 40 à 43 années de cotisations durant lesquelles rien n'était informatisé", indique-t-elle. Globalement, plus les interlocuteurs à intervenir dans la cotisation retraite ont été nombreux, plus le risque d'erreurs liées à la transmission d'informations entre les entreprises, la Cnav et l'Agirc-Arrco est élevé.

Pour traquer les erreurs sur son relevé de carrière, le premier réflexe est de connaître les sujets "à risques", c'est-à-dire les plus susceptibles de contenir des erreurs. "Les anomalies portent souvent sur le service militaire des hommes, les périodes d'apprentissage, les périodes de chômage ainsi que le cumul de plusieurs statuts, par exemple celui d'entrepreneur et de chômeur", illustre Valérie Batigne. Sans compter les congés maternité, maladies, les périodes de formations... Pour chacun de ces items, il est conseillé de vérifier, une fois par an, à partir de Mon Compte Retraite, si toutes ces périodes assimilées ont bien été reportées, et avec la bonne chronologie. Les trimestres de majoration pour enfant, rarement présents sur les relevés retraite, doivent également apparaître. Enfin, il est possible de contrôler la cohérence des points acquis, en comparant leurs évolutions d'une année sur l'autre et en traquant les éventuelles variations.

À défaut de comprendre les calculs de cotisations des caisses de retraite, notamment ceux des caisses complémentaires, qui sont les moins lisibles, il est également possible de se tourner vers des cabinets spécialisés dans la reconstitution de carrière, comme Optima retraite, Henner, Sapiendo, qui seront capables d'identifier les "zones suspectes" sur un relevé de carrière. Une fois détectées, les erreurs peuvent ensuite être corrigées en fournissant les pièces justificatives (bulletin de paie, relevé de situation...) aux caisses de retraite fautives. Pour rappel, il est possible de demander une rectification de son relevé de carrière à n'importe quel moment de sa vie active et non plus à partir de ses 55 ans, comme c'était le cas avant le 1 er juillet 2021.

Restez informé(e)

Le retraite un sujet en pleine évolution.
Actualités et solutions retraite

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.

  • Le champ doit contenir une email valide.

Ces articles peuvent vous intéresser

SPORT STRATEGIES - 15 JUILLET 2024

Le 17/07/2024

Valérie Batigne : " 4 sportifs de haut niveau sur 10 gagnet moins de 500 euros par mois, tout compris "

Lire l'article

ECONOMIE MATIN - 1ER JUILLET 2024

Le 01/07/2024

Jeux Olympiques : quelle retraite pour nos sportifs ?

Lire l'article

MERCI POUR L'INFO - 1ER JUILLET 2024

Le 01/07/2024

Retraite : qui peut partir plus tôt ?

Lire l'article