Quel est le montant moyen de la retraite en France ?

Mise à jour le 07-06-2021

Au moment de partir à la retraite, un travailleur doit liquider ses droits afin de percevoir une pension. Son montant dépend de plusieurs facteurs, comme le niveau de cotisations, le salaire annuel moyen ou l’âge de départ à la retraite. D’autres éléments influent sur le niveau de pension comme la revalorisation annuelle. Où est-on aujourd’hui ? Le décryptage de Sapiendo.

Concerne
Salarié du privé
Salarié du public
Fonctionnaire
Indépendant artisan ou commerçant
CIPAV
Profession libérale
Auto(micro)-entrepreneur
Exploitant agricole
Chef d’entreprise

Nouveaux retraités : quel est le montant moyen de la pension ?

Un « nouveau retraité » se définit par une personne ayant demandé et obtenu un droit direct de retraite. Il s’agit d’un droit à pension obtenu en versant des cotisations auprès des régimes de retraite. Une fois obtenu (ou liquidé), il est versé à l’assuré sous forme d’une rente. Un nouveau retraité peut être qualifié également de « liquidant ».

En 2019, selon un rapport 2021 de la DREES, la pension moyenne des nouveaux retraités s’élevait à 1 401 €* bruts par mois tous régimes confondus, soit 1 297 € nets en tenant compte des prélèvements sociaux. Cela concerne les pensions de droit direct (y compris la majoration de pension pour 3 enfants ou plus), et ne tient pas compte des éventuelles liquidations complémentaires, comme la pension de réversion. Pour les femmes, en 2019, leur pension moyenne est inférieure de 32 % par rapport à celle des hommes (comme 2018), contre 31 % en 2017. Un écart particulièrement observé à l’Agirc (53 %), à la SSI (41 %) ainsi qu’à la MSA non-salariés (42 %).

Par rapport à l’année précédente, le montant moyen de la pension a diminué de 3,4 %. L’une des raisons ? Le renouvellement des profils parmi les nouveaux retraités. En 2019, une augmentation de l’âge d’ouverture des droits a été observée : les personnes ont ainsi liquidé plus tardivement leurs droits et la part des liquidations de 63 à 64 ans a augmenté d'un point. Dans le secteur privé, il s’agit notamment de femmes ou d’assurés nés à l’étranger, soit des salariés qui ont – en majorité – des carrières incomplètes (temps partiel, manque de trimestres, etc.) et/ou des plus faibles revenus. Résultat : la retraite moyenne en France a diminué.

L’évolution du niveau de pension variable selon les régimes de retraite

Cette évolution à la baisse s’observe sur une moyenne globale, tous régimes confondus. Dans le détail, on peut en revanche remarquer une évolution variable de la retraite selon les régimes. En cause ? L’instauration de la Lura (Liquidation unique des régimes alignés), qui vise à simplifier la liquidation des pensions de retraite des polypensionnés. Ce dispositif permet à un salarié ayant cotisé auprès de plusieurs régimes de liquider l’ensemble de ses droits auprès d’une seule et unique caisse. Il concerne les assurés suivants : salariés du privé, travailleurs indépendants et salariés agricoles.

Avec la Lura, certains travailleurs ont ainsi profité de la hausse de leur niveau de pension. C’est le cas notamment des assurés à la MSA salariés, qui ont vu leur pension moyenne augmenter de 9% en 2019, et des affiliés à la SSI avec une hausse de 52 %. Dans ces régimes de retraite, les carrières sont généralement plus courtes et le montant des pensions associées plus faible. La Lura a permis de prendre en compte l’ensemble de leur carrière au sein des régimes dits « alignés », ce qui a entraîné une hausse significative de leur niveau de pension.

Mais cette nouvelle mesure n’a pas eu le même effet pour tous les nouveaux retraités. Une baisse de la pension moyenne a été d’ailleurs constatée dans la plupart des régimes, notamment le régime général (-1,1 %), la MSA non-salariés (-0,8 %) à l'Agirc-Arrco (-3,4%).  

Le niveau des pensions des Français.es

En 2019, la pension moyenne des nouveaux retraités s’élevait à 1 401 € bruts/mois, contre 1 432 € bruts/mois pour l’ensemble des retraités des régimes français. Pour les retraités résidant en France, le montant mensuel moyen de leur pension s’élevait à 1 503 € bruts, soit 1 393 € nets.

 

Mais les inégalités persistent : les femmes résidant en France ont en effet perçu une pension inférieure de 40 % à celle des hommes fin 2019. Cet écart a toutefois diminué depuis 2004 : il était alors de 50 %.

La place de la pension de réversion dans la pension totale

Ces montants moyens ne prennent en compte que les pensions de droit direct et doivent donc être pris avec du recul. Ils ne reflètent en effet pas la totalité des pensions versées par les régimes obligatoires, notamment la pension de réversion. Or, l’impact de cette dernière n’est pas négligeable : fin 2016, elle représentait 9 % du montant final de la pension pour les retraités veufs ou veuves. Ainsi, les retraités résidant en France en 2019 percevaient une pension moyenne de droit direct de 1 393 € nets, et de 1 532 € en prenant en compte l’éventuelle pension de réversion.

Avec la pension de réversion, l’écart du niveau de pension entre les femmes et les hommes diminue également : il passe de 40 % à 28 %. Les femmes sont en effet surreprésentées parmi les personnes en situation de veuvage bénéficiant d’une pension de réversion. Elles perçoivent également une pension mensuelle moyenne de droit dérivé supérieure à celle des hommes.

 

La revalorisation des pensions de retraite

Pour tenir compte de l’inflation, les pensions des régimes de base sont revalorisées le 1er janvier de chaque année. Cette revalorisation se base sur l’évolution des prix à la consommation (hors tabac). Les règles étant harmonisées entre les régimes de base, les revalorisations restent très peu différentes d’un régime à l’autre. En 2018, la plupart des régimes de base n’ont ainsi pas vu de revalorisation. À l’inverse, les régimes complémentaires ont vu les pensions revalorisées, notamment l’Agirc et l’Arrco (0,6 %).

En 2020, la loi de financement de la Sécurité sociale a instauré un nouveau dispositif : la revalorisation différenciée. Les pensions, inférieures à 2 000 € bruts par mois, tous régimes confondus, ont ainsi été revalorisées de 1 %. Les pensions supérieures à 2 000 € ont, elles, été revalorisées de 0,3 %.

Le saviez-vous ? 

Le 1er janvier 2021, la retraite de base, la retraite de réversion et diverses allocations (veuvage, conjoint à charge, majoration forfaitaire pour charge à enfant, etc.) ont été revalorisées. Le taux de cette revalorisation est de 0,4 % pour toutes les pensions de base et concerne les salariés et travailleurs indépendants.

 

Besoin d’être accompagné pour votre retraite ? Bénéficiez de conseils adaptés selon votre situation et partez à la retraite dans les meilleures conditions. Prenez rendez-vous avec l’un de nos consultants Sapiendo et soyez accompagné de A à Z, du calcul de votre retraite jusqu’à la liquidation de vos droits.

 

Calculez votre retraite gratuitement

Sapiendo vous offre 2 options de calcul, à vous de choisir celle qui vous convient :

< 45 sec.

Option 1 - Calcul rapide

J’obtiens une 1ère idée du montant de ma pension à mes âges clefs de départ.

  • Je réponds à quelques questions
  • En moins de 45 secondes
Calculer votre retraite
< 5 min.

Option 2 - Calcul avancé

J’obtiens une estimation plus précise de ma
retraite grâce à mon relevé de carrière.

  • En moins de 5 minutes
  • Sur la base de votre relevé de carrière
  • Possibilité d’intégrer votre épargne retraite
  • Indice de fiabilité du RIS
  • + Pré-diagnostic des optimisations possibles

Restez informé(e)

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.