Questions de femmes sur la pension de réversion

Mise à jour le 17-05-2022

Tous les régimes de retraite accordent, en cas de déces de leur assuré, une pension de réversion au conjoint survivant. C'est à dire, les régimes versent à la veuve ou au veuf une partie de la pension de retraite du défunt. Ce droit est ouvert aux hommes comme aux femmes.

Toutefois les femmes vivent, en général, plus longtemps que les hommes. En 2020, l’espérance de vie à 65 ans est de 15,7 ans pour les hommes contre 18,1 ans pour les femmes (étude de la Dress, n°1213, 2021).  

Conséquence ? La pension de réversion est généralement demandée par une femme, au moment du décès de son mari. Quelles sont les conditions d’obtention selon les régimes ? Est-elle toujours versée en cas de divorce ou de remariage ? 

Concerne
Salarié du privé
Salarié du public
Fonctionnaire
Indépendant artisan ou commerçant
Profession libérale
Auto(micro)-entrepreneur
Exploitant agricole

Quelles conditions pour bénéficier de la pension de réversion ? 

La pension de reversion permet à un assuré de laisser, à son décès, une partie de sa pension de retraite à son conjoint survivant et / ou ses ex-conjoints: c’est la pension de réversion.

Condition sine qua non: La pension de réversion n’est attribuée que si le couple était marié. Les partenaires de Pacs ou les concubins (vie maritale) n'ont pas droit à la réversion, même si des enfants sont nés de cette union.

 

Mais le mariage ne suffit pas pour avoir droit à la pension de réversion. D’autres conditions existent (âge, revenus, etc.) et diffèrent selon les régimes de retraite. Revue de détail.

Pour le régime de base

Les conditions dépendent du régime de retraite auquel appartenait l’assuré décédé. Deux cas :

 

Salarié du privé, profession libérale, artisan, commerçant, industriel ou salarié et non-salarié agricole

En tant que conjointe survivante ou ex-conjoint, vous devez avoir été mariée (pas de durée minimale) et être âgée d’au moins 55 ans. De plus, vos revenus annuels ne doivent pas dépasser un certain seuil réévalué chaque année. En 2022, les plafonds sont de :

  • 21 985,60 € par an si vous vivez seule ;
  • 35 176,96 € par an si vous vivez en couple (concubins et partenaires pacsés y compris).

Le montant de la pension de réversion représente 54 % de la pension de retraite du conjoint défunt ou des droits acquis si'il était encore en activité.

Fonctionnaire

Pour avoir droit à la pension de réversion, il n’y a pas de conditions d’âge ou de revenus. Vous devez en revanche répondre à l’une des trois conditions suivantes :

  • avoir été mariée pendant au moins 4 ans avec votre conjoint ;
  • avoir toujours été mariée au moins 2 ans avant le départ à la retraite de votre conjoint ;
  • ou avoir eu un ou plusieurs enfants issus du mariage.

Le montant de la pension de réversion constitue 50 % de la pension de retraite de votre conjoint, s’il l’avait perçue de son vivant.

 

Pour les régimes complémentaires

Les conditions pour bénéficier de la pension de réversion de la retraite complémentaire dépendent aussi des régimes :

 

Pour le régime complémentaire des salariés du privé et de l'agricole : l’Agirc-Arrco

La pension de réversion est versée sous condition d’âge : vous devez avoir au moins 55 ans (si le décès est intervenu à compter du 1er janvier 2019). Elle peut être versée sans condition d’âge seulement si vous :

  • avez deux enfants à charge au moment du décès ;
  • êtes en situation d’invalidité.

Le montant de la pension de réversion est égal à 60 % de la pension de retraite complémentaire du conjoint décédé. Il peut être majoré si vous avez des enfants à charge.

 

Pour le régime complémentaire des salariés du secteur public: l'Ircantec

La pension de réversion peut âtre attribuée à partir de 50 ans ou avant 50 ans si vous avez la charge de deux enfants de moins de 21 ans ou d'un majeur handicapé au moment du décès. 

Vous devez répondre à une condition de durée de mariage. La condition de durée de mariage n'est pas exigée si un enfant est né du mariage. 

Le montant de la pension de réversion est égal à 50 % de la pension de retraite complémentaire du conjoint décédé. Il peut être majoré si vous avez des enfants à charge.

 

Pour le régime complémentaire de la fonction publique

La pension est accordée avec pour seule condition d’avoir été mariée avec le conjoint fonctionnaire décédé. Son montant s’élève à 50 % de sa pension. Il peut être majoré si vous avez des enfants à charge.

 

Pour le régime complémentaire des artisans, commerçants et industriels (travailleurs indépendants)

Pour bénéficier de la pension de réversion, vous devez avoir au moins 55 ans et vos revenus ne doivent pas dépasser un certain plafond annuel (82 272 € en 2022). Son montant est égal à 60 % de la pension.

 

Pour le régime complémentaire des agriculteurs non-salariés (MSA)

La pension de réversion est accordée si vous avez été mariée pendant au moins deux ans et que vous avez 55 ans minimum. Cette dernière condition n’est pas obligatoire si vous avez deux enfants à charge ou que vous êtes en situation d’invalidité. Si elle est octroyée, la pension de réversion s’élève à 54 % de la pension de retraite complémentaire du conjoint décédé.

 

Bon à savoir

La pension déversion n'est pas allouée automatiquement. Vous devez en faire la demande auprès de la caisse de retraite de votre conjoint décédé.


Que se passe-t-il en cas de divorce ?

Si vous êtes divorcé, vous pouvez prétendre à la réversion sur la retraite de votre ex-conjoint décédé (même si vous n’avez pas obtenu de pension alimentaire). Si votre ex-mari décédé ne s’est pas remarié, vous serez la seule à la percevoir. En revanche, s’il a été marié plusieurs fois, la pension de réversion est partagée proportionnellement entre les différentes conjointes, au prorata du nombre d’années de mariage. 

Le saviez-vous ?

Depuis le 30 décembre 2019, la pension de réversion du régime général est supprimée pour le conjoint survivant ayant été condamné pour violences (atteintes volontaires à la vie ou à l'intégrité de la personne, viols et agressions sexuelles) sur l'époux défunt.


Puis-je continuer à toucher la pension de réversion en cas de remariage ?

Si votre premier conjoint est décédé et que vous percevez une pension de réversion, le remariage est possible mais n’est pas sans conséquence : il est important de les connaître avant de vous engager à nouveau. Là encore, les conditions varient selon le régime de retraite qui vous verse la réversion.

 

Pour les salariés du privé

Le remariage ne vous prive pas de votre droit à la pension de réversion du régime de base. En revanche, son montant pourra être modifié, car les revenus de votre nouveau conjoint (ou concubin) seront pris en compte dans le calcul. La pension pourra ainsi être revue à la hausse ou à la baisse selon l’évolution de votre situation financière. Si les revenus annuels du nouveau ménage dépassent un certain plafond (35 176 € en 2022), le versement de la pension sera suspendu.

Attention

Le montant de la pension de réversion du régime de base ne peut plus être révisé à compter de 3 mois après la liquidation de vos droits à la retraite. Après cette date, un remariage n’aura donc aucun impact sur le montant de votre pension de réversion.

 

Enfin, pour les régimes de retraite complémentaires, la pension de réversion est supprimée en cas de remariage. En revanche, le Pacs ou le fait de vivre avec son conjoint n’aura aucune incidence.

 

Pour les fonctionnaires

Les conditions ici sont plus strictes car un remariage, un Pacs ou le fait de vivre en concubinage supprime totalement votre droit à la pension de réversion, que ce soit auprès du régime de base ou des régimes complémentaires. Toutefois, il vous est possible de refaire la demande en cas de divorce ou du décès de votre nouveau conjoint.

 

Pour les artisans et commerçants 

En cas de remariage, votre droit à la pension de réversion est maintenue auprès du régime de base tout comme dans le régime complémentaire.

 

Pour les professions libérales (sauf avocats)

Le versement est maintenu par le régime de base. Toutefois, les conditions du droit à la réversion des régimes complémentaires après un remariage dépendent des métiers. Il existe 10 caisses correspondant à des secteurs différents : n’hésitez pas à contacter celle qui vous concerne pour en savoir plus.

 

À noter dans vos agendas !

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars, Sapiendo s’engage auprès des femmes afin de les conseiller gratuitement sur leur retraite. L’occasion de bénéficier d’un bilan sur-mesure et de conseils personnalisés afin d’optimiser votre retraite et en savoir plus sur les dispositifs dont vous pouvez bénéficier.

Du 7 au 11 mars 2022, appelez-nous au 01 76 44 15 85, de 12 h à 14 h. Notre hotline sera gratuite pour toutes les femmes.

Calculez votre retraite gratuitement

Sapiendo vous offre 2 options de calcul, à vous de choisir celle qui vous convient :

< 45 sec.

Option 1 - Calcul rapide

J’obtiens une 1ère idée du montant de ma pension à mes âges clefs de départ.

  • Je réponds à quelques questions
  • En moins de 45 secondes
Calculer votre retraite
< 5 min.

Option 2 - Calcul avancé

J’obtiens une estimation plus précise de ma
retraite grâce à mon relevé de carrière.

  • En moins de 5 minutes
  • Sur la base de votre relevé de carrière
  • Possibilité d’intégrer votre épargne retraite
  • Indice de fiabilité du RIS
  • + Pré-diagnostic des optimisations possibles

Restez informé(e)

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.