Tout savoir sur les femmes et la retraite

Mise à jour le 20-07-2021

Si les droits des femmes en France ne cessent d’évoluer et de s’améliorer, de nombreux progrès, notamment économiques, restent encore à faire. Parmi eux : la carrière des femmes (taux d’emploi, temps partiel, rémunération…), qui est globalement plus accidentée que celle des hommes. Un élément à ne pas négliger en raison de ses répercussions sur leur future retraite. Où en est-on aujourd’hui ? Quels dispositifs existent pour améliorer la retraite des femmes ? Le point, avec Sapiendo.

Concerne
Salarié du privé

Retraite : quelles inégalités entre les femmes et les hommes ?

Salaire, âge de départ à la retraite, temps partiel et taux d’emploi… En matière de carrière et de retraite, les femmes et les hommes sont encore loin d’être égaux. Tour d’horizon des inégalités qui subsistent.

Une carrière moins complète pour les femmes

Il existe des écarts significatifs entre le taux d’emploi des femmes et des hommes. Preuve en est, en moyenne, en 2019, 70 % des femmes de 25 à 39 ans avaient un emploi contre 80 % des hommes. 

Même constat pour le travail à temps partiel : en 2019, les femmes étaient près de 30 % à exercer un emploi à temps partiel, contre seulement 8,3 % pour les hommes.

Cet écart peut s’expliquer par de nombreux facteurs, comme l’interruption de carrière liée à la maternité ou les difficultés à entrer sur le marché du travail. Cela a un impact direct sur la retraite des femmes, qui cotisent alors moins que les hommes. Plusieurs conséquences :

  • un départ à la retraite plus tardif : en 2018, l’âge moyen de départ des hommes à la retraite est de 61 ans et 10 mois, contre 62 ans et 5 mois pour les femmes ;
  • une pension de retraite plus faible en raison d’une rémunération inférieure à celle des hommes.

Des écarts de salaire

La rémunération des femmes est généralement inférieure à celle des hommes. Selon l’INSEE, en 2017, le salaire moyen des femmes (en équivalent temps plein) était inférieur de 19 % à celui des hommes. Un écart qui tend à se resserrer d’année en année, mais qui reste encore (trop) élevé.

L’impact de cet écart sur la retraite des femmes n’est pourtant pas anodin : en effet, la pension étant calculée sur la moyenne des salaires bruts durant les 25 années les plus avantageuses de la carrière, le montant de leur pension sera forcément inférieur à celui des hommes. D’ailleurs, en 2018, la pension moyenne s’élevait à 1 137 € pour les femmes et à 1 932 € pour les hommes.

Pour ces raisons, les femmes doivent redoubler d’attention pour préparer leur future retraite, l’optimiser et partir dans les meilleures conditions. Pour pallier les inégalités, des dispositifs existent.

Retraite des femmes : les dispositifs pour l’améliorer

Pour compenser ces écarts, des dispositifs existent pour aider les femmes à mieux préparer leur retraite. Le point.

La majoration de trimestres

Deux dispositifs de majoration de nombre de trimestres retraite sont prévus. Attention : pour un même enfant, ils ne peuvent pas se cumuler. C’est donc la majoration la plus avantageuse qui s’applique. 

  • Les trimestres supplémentaires pour enfants

Pour une majorité de femmes, l’interruption d’activité est liée à la grossesse et à l’éducation des enfants, ce qui impacte directement sur le montant de leur future retraite. Pour cette raison, les caisses de retraite octroient des trimestres supplémentaires pour enfants. Les modalités changent selon la date de naissance ou d’adoption de l’enfant :

  • avant le 1er janvier 2010 : la mère reçoit une majoration de 8 trimestres de retraite par enfant (4 pour l’accueil de l’enfant et 4 pour son éducation) ;
  • depuis le 1er janvier 2010 : la mère bénéficie de 4 trimestres par enfant. Les 4 autres trimestres peuvent être librement attribués au père, à la mère, ou répartis entre les deux parents.

  • La majoration de trimestres en cas de congé parental d’éducation

En cas de congé parental d’éducation, la mère peut bénéficier d’une majoration de durée d’assurance. Elle est égale à la durée du congé. Par exemple, 3 ans de congé parental donnent droit à 12 trimestres de retraite (4x3).

 L’Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF)

L’AVPF est un dispositif qui permet à certaines catégories de parents n’ayant pas (ou peu) de revenus, dont les femmes au foyer, d’être rattachées automatiquement et gratuitement au régime général de retraite. Les conditions varient pour une personne en couple ou seule. Globalement, il est demandé de :

  • percevoir certaines prestations familiales ;
  • ne pas dépasser un plafond de ressources ;
  • avoir un certain nombre d’enfants.
Le saviez-vous ? 

La réforme des retraites – actuellement suspendue en raison du contexte sanitaire – prévoit des mesures visant à améliorer les droits à la retraite des femmes. Parmi eux, un meilleur calcul des droits liés aux périodes de congé maternité (qui se basera sur les revenus de l’année précédente) et la majoration des droits à la retraite de 5 % par enfant, et ce dès le 1er enfant.

Ces dispositifs permettent de compenser certaines inégalités, mais peuvent ne pas suffire (ou ne pas vous concerner). Pour bénéficier d’une retraite optimisée, il est ainsi important d’y réfléchir et de bien la préparer en amont. Le sujet étant parfois complexe, n’hésitez pas à demander conseil à un expert retraite.

Calculez votre retraite gratuitement

Sapiendo vous offre 2 options de calcul, à vous de choisir celle qui vous convient :

< 45 sec.

Option 1 - Calcul rapide

J’obtiens une 1ère idée du montant de ma pension à mes âges clefs de départ.

  • Je réponds à quelques questions
  • En moins de 45 secondes
Calculer votre retraite
< 5 min.

Option 2 - Calcul avancé

J’obtiens une estimation plus précise de ma
retraite grâce à mon relevé de carrière.

  • En moins de 5 minutes
  • Sur la base de votre relevé de carrière
  • Possibilité d’intégrer votre épargne retraite
  • Indice de fiabilité du RIS
  • + Pré-diagnostic des optimisations possibles

Restez informé(e)

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.