Comment fonctionne la retraite des enseignants ?

Mise à jour le 20-04-2021

En France, les enseignants ne cotisent pas tous auprès du même régime de retraite. Si une majorité travaille dans des établissements publics, d’autres enseignent dans le privé et cotisent auprès du régime général. Quelles sont les différences entre le public et le privé ? Âge légal de départ à la retraite, caisse d’affiliation, calcul de la pension… Voici tout ce qu’il faut savoir, avec Sapiendo.

Concerne
Salarié du privé
Fonctionnaire

La retraite des enseignants dans le public

La retraite des enseignants du public relève d’un régime spécial défini par le code des pensions civiles et militaires.

Quelles caisses de retraite ?

La retraite de base des enseignants du public est gérée par le SRE (Service des Retraites de l’État), tandis que la retraite complémentaire obligatoire est versée par la RAFP.

Calcul de la retraite

Le calcul de la retraite de base d’un enseignant du public prend en compte 3 éléments :

  • le traitement indiciaire brut de référence : la rémunération de base sur les 6 derniers mois ;
  • le pourcentage de liquidation : il doit être de 75 %. Le calcul est le suivant : 75 % x durée des services / durée de référence ;
  • le coefficient de majoration ou de minoration : il peut faire augmenter ou baisser le niveau de pension. Si vous avez dépassé le nombre de trimestres requis, votre retraite sera majorée de 1,25 % par trimestre supplémentaire. À l’inverse, si vous partez à la retraite avec des trimestres manquants, une décote sera appliquée.
Calcul de la pension de retraite :

Le traitement indiciaire brut x % de liquidation x Coefficient de minoration ou majoration

 
Les âges de départ à la retraite

L’âge légal de départ à la retraite d’un enseignant dépend de son année de naissance et de sa catégorie. Deux possibilités :

  • Active : sont concernés les enseignants du premier degré ayant intégré l’Éducation nationale avant le 1er juillet 2011 et ayant au moins 15 ans de service effectifs. Depuis 2011, la durée de service exigée est de 17 ans. Les enseignants nés à partir de 1960 peuvent partir à la retraite à partir de 57 ans.
  • Sédentaire : sont concernés les enseignants ayant intégrés directement l’Éducation nationale à ce poste, mais qui n’ont pas une durée suffisante de service. L’âge de départ à la retraite est fixé à 62 ans.  

Les enseignants du public ont un âge limite pour exercer, à savoir l’âge légal de départ à retraite + 5 ans. Un enseignant peut toutefois partir à la retraite de manière anticipée en cas de carrière longue ou de handicap. Une durée minimum de service est toutefois exigée : elle est fixée à 15 ans.

Conseil Sapiendo

Après le décès du fonctionnaire, la pension de retraite peut être reversée au conjoint survivant ou aux enfants. Ce dispositif s’appelle la pension de réversion.

 

La retraite des enseignants dans le privé

Les enseignants du privé ont également une retraite de base et une retraite complémentaire. Il existe également un régime « temporaire » pour certains professeurs.

Quelles caisses de retraite affiliées ?

Les enseignants du privé sont considérés comme des salariés et relèvent du régime général.

Calcul de la retraite

Le calcul de la retraite est le même que les salariés du privé. Il se base donc sur :

  • le salaire annuel moyen : il correspond aux 25 meilleures années de rémunération brute ;
  • le taux de pension ;
  • la durée de référence : le nombre de trimestres acquis / nombre de trimestres requis pour le taux plein.
Le calcul est le suivant : 

Salaire annuel moyen x Taux de pension x Durée de référence


Comme les fonctionnaires, l’enseignant du privé peut subir une décote ou une surcote selon son année de départ à la retraite. Il peut également partir de façon anticipée pour carrière longue ou pour handicap.

Les âges de départ à la retraite

Pour pouvoir partir à la retraite, un enseignant du privé doit valider un certain nombre de trimestres en fonction de sa date de naissance, ou attendre l’âge légal du taux plein. L’âge légal est de 62 ans pour les personnes nées à partir de 1955. Contrairement aux enseignants du public, il n’y pas d’âge limite pour exercer.

Zoom sur le régime temporaire RETREP

Vous êtes enseignant du privé, et souhaitez bénéficier des mêmes modalités de retraite qu’un enseignant du public ? Un régime temporaire le permet : c’est le RETREP (régime temporaire de retraite de l’enseignement privé). Pour en bénéficier, il vous faut :

  • être en activité au moment de la demande ;
  • ne pas profiter de la retraite à taux plein auprès du régime général ;
  • être âgé de 57 pour les instituteurs, ou de 62 ans pour les autres profils ;
  • avoir exercé au moins 15 ans dans l’enseignement privé, cette durée d’assurance a progressivement été portée jusqu’à 17 ans d’activité..

Réforme des retraites : quel impact sur la retraite des enseignants ? 

Les enseignants du privé étant affiliés au régime général, ils doivent cotiser davantage pour leur retraite que les fonctionnaires. Ainsi, à rémunération égale, ils sont désavantagés au moment du calcul de leur retraite. En moyenne, un enseignant dans le privé gagne ainsi 2 130 euros nets par mois, contre 2 500 euros pour un enseignant dans le public.

La réforme de retraite vise à instaurer un système universel et harmoniser les règles afin que tous les régimes appliquent les mêmes règles de calcul. Elle prévoit notamment que le calcul de pension prenne en compte les revenus de l’ensemble de la carrière, primes et indemnités comprises.

Cette réforme devrait ainsi pénaliser les enseignants du public qui verront leur niveau de pension se dégrader par rapport au système actuel qui prend en compte les 6 derniers mois de leur carrière. Elle sera d’autant plus désavantageuse qu’ils ne bénéficient que de très peu de primes. À titre indicatif, le niveau moyen des primes de la fonction publique est 22 %, contre 9 % pour les enseignants… et 4 % pour l’école maternelle. 

Selon le ministre de l’Éducation, M. Blanquer, la réforme devrait s'accompagner d’une revalorisation salariale pour les enseignants et de nombreuses mesures doivent encore faire l’objet de débats. Sapiendo, expert de la retraite, suit cette réforme de près pour vous avertir sur l’évolution de vos droits et vous aider à faire les bons choix pour votre retraite. Vous souhaitez rester informé ? Suivez nos actualités et inscrivez-vous à notre newsletter.

Découvrez également notre simulateur en ligne avant/après la réforme des retraites d’Emmanuel Macron pour calculer le montant de votre future pension.

Besoin d’être accompagné pour votre retraite ? Bénéficiez de conseils adaptés selon votre situation et partez à la retraite dans les meilleures conditions. Prenez rendez-vous avec l’un de nos consultants Sapiendo et soyez accompagné de A à Z, du calcul de votre retraite jusqu’à la liquidation de vos droits.

Calculez votre retraite gratuitement

Sapiendo vous offre 2 options de calcul, à vous de choisir celle qui vous convient :

< 45 sec.

Option 1 - Calcul rapide

J’obtiens une 1ère idée du montant de ma pension à mes âges clefs de départ.

  • Je réponds à quelques questions
  • En moins de 45 secondes
Calculer votre retraite
< 5 min.

Option 2 - Calcul avancé

J’obtiens une estimation plus précise de ma
retraite grâce à mon relevé de carrière.

  • En moins de 5 minutes
  • Sur la base de votre relevé de carrière
  • Possibilité d’intégrer votre épargne retraite
  • Indice de fiabilité du RIS
  • + Pré-diagnostic des optimisations possibles

Restez informé(e)

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.