BOURSIER.COM - NOVEMBRE 2022

Publié le 30/11/2022

Rachat de trimestres : il est urgent d'attendre !

Avis d'expert : Tribune de Valérie Batigne, dirigeante-fondatrice de Sapiendo Retraite.

Dans le contexte d’un probable recul de l’âge légal de départ à la retraite, le rachat de trimestres, s’il vous en manque peu pour obtenir le taux plein, risque de s’avérer inutile. Explications.

Tous les régimes de retraite de base fonctionnent sur le même principe : pour obtenir une retraite à taux plein, donc sans minoration, vous devez non seulement avoir l’âge légal qui vous autorise à partir à la retraite, mais aussi réunir un certain nombre de trimestres.

Celui-ci varie selon votre âge. Il est de 168 pour les générations 1961 à 1963, 169 pour celles de 1964 à 1966 et un trimestre de plus toutes les trois générations jusqu’à atteindre 172 à partir de la génération née en 1973.

Si vos projections vous prédisent un nombre de trimestres insuffisant pour prétendre au taux plein lorsque vous atteindrez l’âge légal, le rachat de trimestres est peut-être une solution pour éviter ou réduire la décote. Il est autorisé, dans la limite de 12 trimestres, pour racheter vos années d’études supérieures ou pour compléter les années où vous avez validé moins de 4 trimestres. Vous pouvez également racheter des périodes d’activité salariée hors de France. Cependant, lorsque le rachat est possible, il n’est pas forcément opportun.

Le rachat de trimestres ne permet pas de partir avant l’âge légal

Actuellement, l’âge légal pour prendre sa retraite est fixé à 62 ans. Vous ne pouvez pas partir avant, sauf dans des situations exceptionnelles : carrière longue, handicap, invalidité… L’une des mesures phares de la réforme des retraites, souhaitée par le président de la République et en phase de négociations avec les partenaires sociaux, consiste à reculer l’âge légal de la retraite progressivement de 4 mois tous les ans à partir de l’été 2023 pour parvenir à 64 ans en 2028, voire 65 ans en 2031. Ainsi, la génération 1962 devrait attendre 2025, soit 63 ans, pour pouvoir partir, au lieu de 62 ans actuellement.

Si vous avez racheté des trimestres en vue d’atteindre le nombre requis pour le taux plein, soit 168 en 2024, date à laquelle vous pensiez pouvoir partir, ces trimestres ne vous autoriseront pas pour autant à prendre votre retraite en 2024, à 62 ans. Vous devrez attendre de quelques mois à un an de plus selon votre mois de naissance pour vous arrêter.

Pour lire la suite de l'article, c'est ici

Restez informé(e)

Le retraite un sujet en pleine évolution.
Actualités et solutions retraite

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.

  • Le champ doit contenir une email valide.

Ces articles peuvent vous intéresser

CAPITAL - JANVIER 2023

Le 25/01/2023

RÉFORME DES RETRAITES : LES BONS CHOIX À FAIRE POUR VOTRE ÉPARGNE

Lire l'article

BOURSIER - JANVIER 2023

Le 25/01/2023

RECUL DE L'ÂGE LÉGAL : DÉCRYPTAGE DE LA MESURE PHARE DU PROJET DE RÉFORME DES RETRAITES

Lire l'article

LES ÉCHOS - JANVIER 2023

Le 24/01/2023

CUMUL EMPLOI-RETRAITE, RETRAITE PROGRESSIVE : CE QUI VA CHANGER AVEC LA RÉFORME BORNE

Lire l'article