Réforme des retraites : retraite progressive et cumul emploi-retraite

Mise à jour le 27-02-2024

La réforme des retraites, entrée en application le 1er septembre 2023, introduit des évolutions sur les dispositifs d’aménagement de fin de carrière, et notamment ceux de retraite progressive et du cumul emploi-retraite. Sapiendo décrypte pour vous ces mesures.  

Concerne
Salarié du privé
Indépendant artisan ou commerçant
Salarié du public
CIPAV
Fonctionnaire

Vers une facilitation de l'accès au dispositif de retraite progressive

Le dispositif de retraite progressive vous permet de maintenir votre activité en réduisant votre temps de travail, tout en commençant à percevoir une partie de votre pension de retraite. 

À qui est ouvert le dispositif de retraite progressive ?

Avant la réforme des retraites de 2023, ce dispositf était ouvert aux salariés du régime général (CNAV), aux salariés agricoles (MSA), aux exploitants agricoles (MSA) et aux indépendants artisans et commerçants (SSI).

La réforme généralise la retraite progressive à l'ensemble des régimes - avocats, fonctionnaires, etc. En ouvrant ce dispositif à un plus grand nombre d'assurés, le gouvernement souhaite ainsi encourager les seniors à rester actifs jusqu'au nouvel âge légal de départ en retraite et favoriser une transition « douce » entre emploi et retraite.

À noter que cette ouverture aux fonctionnaires n’a aucune incidence sur le calcul de leur pension de retraite. En effet, le calcul de la pension de retraite des fonctionnaires continue à se faire sur la base du dernier traitement indiciaire hors primes des 6 derniers mois, comme si la personne avait continué à travailler à temps plein.

En outre, la réforme des retraites prévoit le renversement de la charge de la preuve. En d’autres termes, votre demande de retraite progressive sera réputée acceptée, sauf avis contraire de votre employeur qui devra expliciter son refus en montrant en quoi ce passage à temps partiel est incompatible avec l’activité économique de l’entreprise.

 Un dispositif jusque-là très peu utilisé malgré ses attraits de principe

D’après les statistiques de la CNAV, seuls 22 604 assurés en bénéficiaient au 31 décembre 2021. Ainsi, en dépit d'une augmentation du nombre de bénéficiaires ces dernières années, le dispositif de retraite progressive restait jusqu'à présent très peu utilisé. En cause : un dispositif peu connu et des employeurs qui pouvaient jusqu'alors refuser librement son utilisation.

bénéficiaire retraite progressive.jpg

Source : SNSP (Système national statistiques prestataires) – CNAV
Champ : Retraités du régime général (hors outils de gestion de la Sécurité sociale des indépendants)

 

À partir de quel âge peut-on partir en retraite progressive ?

Avant la réforme des retraites de 2023, ce dispositif vous était ouvert à partir de vos 60 ans et à condition que vous ayez déjà validé 150 trimestres.

Depuis la réforme, vous pouvez en bénéficier au plus tôt deux ans avant votre âge légal de retraite. Pour rappel, désormais cet âge minimum de départ à la retraite varie en fonction de votre année de naissance : entre 62 et 64 ans.

Ce contenu est réservé à notre communauté

Accéder à nos contenus exclusifs

Je créé un compte gratuitement

Calculez votre retraite gratuitement
selon les nouvelles règles
de la réforme

En quelques secondes, vous obtenez :

  • une 1ère idée du montant de votre pension
  • vos âges clefs de départ
  • la différence entre votre pension de retraite et votre dernier salaire

Restez informé(e)

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.