Réforme des retraites : l'impact sur les retraites des femmes

Mise à jour le 06-04-2021

Lutte contre le sous-emploi des femmes, temps partiel, précarité, écarts de salaires… Dans son projet de loi, la réforme de retraite Macron affiche clairement sa volonté de réduire les inégalités entre les femmes et les hommes. Mais malgré l’envie de faire mieux et les mesures proposées, il se pourrait qu’en pratique, les femmes ne soient finalement pas les gagnantes de cette réforme. Pension de réversion, droits familiaux, majoration par enfant… Qu’est-ce qui va changer concrètement pour la retraite des femmes ? Que vont-elles perdre ou gagner ? Décryptage.

Concerne
Salarié du privé
Salarié du public
Fonctionnaire
Indépendant artisan ou commerçant
CIPAV
Profession libérale
Auto(micro)-entrepreneur
Exploitant agricole

Des mesures pour réduire les inégalités entre les femmes et les hommes…

La réforme des retraites a pour objectif d’instaurer un système universel qui fonctionnera sur la règle de « un euro cotisé donne les mêmes droits à la retraite pour tous ». Ce système s’appliquera pour tous les régimes et sera géré par une seule caisse universelle de retraite. L’un des principaux changements ? La suppression de la retraite à réparation par une retraite à points. Les droits seront ainsi calculés tout au long de la carrière en points, comme les régimes complémentaires actuels. Ces points auront tous la même valeur, quel que soit le régime, et donneront droit à une pension de retraite.

Dans les premières lignes du projet de loi, les principales missions de la réforme des retraites sont énoncées. Parmi elles : « suivre l’évolution des écarts et inégalités de retraite des femmes et des hommes et analyser les phénomènes pénalisant les retraites des femmes, dont les inégalités professionnelles, le travail à temps partiel et l’impact d’une plus grande prise en charge de l’éducation des enfants ». Selon le texte, ce nouveau système universel permettrait de renforcer les mécanismes de solidarité « afin que les inégalités entre actifs ne se traduisent pas par des inégalités entre retraités, en particulier entre les femmes et les hommes ».

Pour répondre à cette mission, la réforme des retraites prévoit plusieurs mesures, notamment :

  • La pension minimale d’au moins 85 % du SMIC net

Ce dispositif avantageux sera attribué à condition d’avoir une carrière complète. En parallèle, le projet prévoit l’abaissement de l’âge d’annulation de la décote (ou l’âge du taux plein automatique) qui est actuellement de 67 ans. Le but : ne plus pénaliser les femmes qui ont travaillé à temps partiel ou ont des carrières « heurtées » et qui n’ont pas suffisamment de trimestres à la fin de leur carrière.

  • La mise en place d’un dispositif unique de majoration en points de 5 % accordée par enfant, et ce dès le premier enfant.
  • L’instauration d’un âge d’équilibre : cet âge (probablement 64 ans) remplacera le mécanisme actuel de la durée d’assurance.

Au lieu d’attendre 67 ans (l’âge du taux plein automatique), les femmes à la carrière incomplète pourront liquider leur retraite plus tôt si elles le souhaitent. En clair, au lieu de partir à la retraite à partir d’un certain âge et selon la durée d’assurance requise, l’assurée pourra partir lorsqu’elle le souhaite. Toutefois, une majoration s’appliquera si elle part à la retraite après l’âge d’équilibre. Inversement, une minoration sera appliquée si elle prend sa retraite avant cet âge.

 … Mais discutables en pratique

Inégalités de salaires, carrières incomplètes, emplois à temps partiel ou précaires… En matière de parcours professionnel et de rémunération, les inégalités entre les femmes et les hommes perdurent. Parmi les assurés en situation de précarité et n’ayant pas réalisé une carrière complète, les femmes restent encore surreprésentées.

L’une des grandes inégalités concerne le niveau de pension : aujourd’hui, le montant de la pension de retraite des femmes est inférieur de 42 % à celle des hommes. Pour réduire cet écart, des dispositifs existent actuellement, dispositifs qui seront remaniés par la nouvelle réforme. Cela pourrait bien changer la donne… en défaveur des femmes. Le point.

  • La pension de réversion

La pension de réversion est une indemnité versée aux veuves (ou veufs) après la mort de leurs conjoints et accessible à partir de 55 ans pour les salariés du privé, professions libérales, artisans, commerçants, industriels ou salariés et non-salariés agricoles. En revanche, pour les fonctionnaires et certains régimes spéciaux, cette pension est accessible sans condition d’âge. Avec la nouvelle réforme, les femmes veuves, toutes catégories comprises (même de la fonction publique) pourront en bénéficier à partir de 55 ans.

  • La Majoration de durée d’assurance (MDA)

Ce dispositif permet actuellement de valider 8 trimestres par enfant, soit deux années de cotisations. Avec la réforme des retraites, il sera supprimé au profit de la majoration de pension.

  • La majoration de pension

Actuellement, les pensions de retraite de la mère et du père sont majorées de 10 % dès lors que l’on a 3 enfants ou plus. Cette majoration sera supprimée par une majoration de 5 % par enfant, qui devra être partagée. Toutefois, un récent amendement prévoit que la moitié de la majoration soit automatiquement attribuée à la mère… Et cela ne compense pas la perte de trimestres causée par la suppression de la MDA.

  • La prise en compte de toute la carrière pour le calcul des pensions

Un cadeau empoisonné ? La réforme prévoit un nouveau calcul de la pension de retraite : au lieu de prendre en compte les 25 meilleures années, c’est l’ensemble de la carrière qui sera considéré. Conséquence ? Cela pourrait entraîner une baisse importante du niveau de pension pour les femmes ayant eu des emplois à temps partiel ou ayant dû interrompre leur carrière (maternité, etc.) puisque ces périodes ne pourront plus être neutralisées. Or, en 2019, les femmes étaient près de 30 % à exercer un emploi à temps partiel, contre seulement 8,3 % pour les hommes.

Si la réforme de retraite semble proposer des dispositifs avantageux pour les femmes, elle reste en pratique discutable compte tenu des inégalités femmes-hommes existantes. À titre d’exemple, l’écart de pension de retraite de 42 % peut être réduit jusqu’à 29 % grâce à la pension de réversion et les droits familiaux. Or, s’ils se remaniés, ils pourraient ne plus être aussi avantageux qu’actuellement.

Idem pour la retraite minimale, un dispositif intéressant, mais accessible à condition d’avoir eu une carrière complète. Or, il faut rappeler que les femmes ont aujourd’hui une carrière moins complète que les hommes. Elles sont même 40 %* à ne pas avoir de carrière complète, en raison de divers facteurs (interruption de carrière liée à la maternité, difficultés à entrer sur le marché du travail, temps partiel…).

 À l’heure actuelle, le calendrier de la réforme a été repoussé en raison du contexte sanitaire. Il est probable que de nombreuses mesures fassent encore l’objet de négociations. Sapiendo, expert de la retraite, suivra cette réforme de près pour vous informer sur l’évolution de vos droits et vous aider à faire les bons choix pour votre retraite.

Vous souhaitez rester informé sur cette réforme ? Suivez nos actualités ou inscrivez-vous à notre newsletter. Découvrez également notre simulateur en ligne avant/après la réforme des retraites d’Emmanuel Macron pour calculer le montant de votre future pension.

Besoin d’être accompagné pour votre retraite ? Bénéficiez de conseils adaptés selon votre situation et partez à la retraite dans les meilleures conditions. Prenez rendez-vous avec l’un de nos consultants Sapiendo et soyez accompagné de A à Z, du calcul de votre retraite jusqu’à la liquidation de vos droits.

*source : https://www.cgt.fr/actualites/france/retraite/mobilisation/reforme-des-retraites-la-double-peine-des femmes#:~:text=Le%20gouvernement%20claironne%20que%20les,c'est%20tout%20le%20contraire.&text=La%20r%C3%A9forme%20supprime%20aussi%20la,%25%20par%20enfant%2C%20%C3%A0%20partager

Calculez votre retraite gratuitement

Sapiendo vous offre 2 options de calcul, à vous de choisir celle qui vous convient :

< 45 sec.

Option 1 - Calcul rapide

J’obtiens une 1ère idée du montant de ma pension à mes âges clefs de départ.

  • Je réponds à quelques questions
  • En moins de 45 secondes
Calculer votre retraite
< 5 min.

Option 2 - Calcul avancé

J’obtiens une estimation plus précise de ma
retraite grâce à mon relevé de carrière.

  • En moins de 5 minutes
  • Sur la base de votre relevé de carrière
  • Possibilité d’intégrer votre épargne retraite
  • Indice de fiabilité du RIS
  • + Pré-diagnostic des optimisations possibles

Restez informé(e)

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.