Quelle retraite pour les femmes au foyer n’ayant jamais travaillé ?

Mise à jour le 26-03-2021

En France, la validation de droits à la retraite est conditionnée par le versement de cotisations prélevées sur les revenus professionnels. Mais qu’en est-il des femmes au foyer n’ayant jamais travaillé ? Le point sur leur situation et les dispositifs permettant d’obtenir une pension de retraite, même sans avoir exercé d’activité professionnelle.

Concerne

Le cas complexe des femmes au foyer n’ayant jamais travaillé

En France, le système des retraites repose sur le principe suivant : pour valider des droits à la retraite, il est nécessaire de verser des cotisations auprès d’un régime de base obligatoire et de régimes complémentaires. Ces cotisations sont prélevées directement sur les revenus professionnels et salaires et prennent la forme de charges sociales (plus précisément, de cotisations vieillesse). Elles sont payées par le salarié et l’employeur pour les salariés du privé et du public, et intégralement par le travailleur non-salarié (artisans, commerçants, professions libérales).

Le versement de cotisations permet de valider des trimestres auprès des régimes de retraite (base et complémentaires). Le montant de la future pension de retraite prendra en compte le nombre de trimestres validés.

Pour les femmes au foyer n’ayant jamais travaillé, la situation est ainsi complexe. En théorie, il ne leur est pas possible de valider des droits à la retraite, car elles ne cotisent pas auprès de caisses de retraite avec leurs salaires et revenus professionnels. Toutefois, le système français a prévu des exceptions au principe de « pas d’activité professionnelle, pas de retraite » afin de permettre aux femmes au foyer de cotiser pour valider des droits à la retraite, même sans exercer d’activité professionnelle.

Quels dispositifs pour obtenir une pension de retraite sans avoir travaillé ?

Service militaire, chômage, femme au foyer… Il existe certains cas de figure où il est possible d’acquérir des droits sans avoir travaillé. Zoom sur les dispositifs de retraite à disposition des femmes au foyer n’ayant jamais travaillé.

L’AVPF

Pour les femmes au foyer ayant fait le choix de ne pas travailler pour s’occuper de leurs enfants, un organisme existe pour leur permettre de cotiser et bénéficier d’une pension de retraite de base : l’Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF). Son affiliation est payante et nécessite de verser des cotisations trimestrielles, sur lesquelles est appliqué un taux de cotisation vieillesse. En 2021, le montant de la cotisation trimestrielle est de 922 €.

Les femmes au foyer cotisant auprès de l’AVPF bénéficient du même régime de retraite que celui des salariés, soit la CNAV. Elles peuvent ainsi liquider leurs droits dès 62 ans (l’âge légal de départ à la retraite) et percevoir une pension dont le calcul se base sur :

  • le nombre de trimestres validés ;
  • une rémunération théorique comme si elles étaient payées au SMIC brut.

Les mères au foyer aux revenus peu élevés peuvent bénéficier gratuitement de l’affiliation à l’AVPF. La CAF (Caisse d’allocations familiales) prend alors en charge le versement des cotisations. Ce dispositif est accordé à condition :

  • que les ressources n’excèdent pas un certain plafond ;
  • de bénéficier de certaines prestations familiales (Paje, etc.) ;
  • d’élever au moins deux enfants (trois si la femme au foyer vit en couple) ou que l’enfant est âgé de moins de trois ans.

Si elles remplissent toutes ces conditions, elles n’ont pas besoin d’effectuer de démarche particulière. La CAF se charge automatiquement de transmettre leurs informations à la CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse) et de payer les cotisations d’assurance vieillesse.

Bon à savoir

Il n’existe pas de dispositif équivalent à l’AVPF pour la retraite complémentaire.

 

L’Aspa

À partir de 65 ans, les femmes au foyer n’ayant jamais travaillé peuvent bénéficier d’un autre dispositif : l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (l'Aspa, ex-minimum vieillesse). Cette prestation est financée par le Fonds de solidarité vieillesse et n’est pas issue des cotisations. Elle est allouée à condition :

  • de résider au moins six mois par an en France ;
  • ne pas dépasser un plafond de revenus annuels : 10 881,75 € pour une personne seule (célibataire, séparée, divorcée, veuve) et 16 893,94 € pour un couple.

En 2021, une femme au foyer vivant seule peut percevoir jusqu’ à 906,81 € par mois (toutes ressources comprises) et jusqu’à 1 407,82 € par mois si elle vit avec son conjoint et que ce dernier répond aux critères d’éligibilité.

Vous êtes une femme et mère au foyer n’ayant jamais travaillé et aimeriez préparer votre retraite dans de bonnes conditions ? Pour bénéficier de conseils personnalisés selon votre situation, n’hésitez pas à nous contacter ou prendre rendez-vous en ligne. Nos experts Sapiendo vous aident à faire les bons choix pour votre retraite.

 

Calculez votre retraite gratuitement

Sapiendo vous offre 2 options de calcul, à vous de choisir celle qui vous convient :

< 45 sec.

Option 1 - Calcul rapide

J’obtiens une 1ère idée du montant de ma pension à mes âges clefs de départ.

  • Je réponds à quelques questions
  • En moins de 45 secondes
Calculer votre retraite
< 5 min.

Option 2 - Calcul avancé

J’obtiens une estimation plus précise de ma
retraite grâce à mon relevé de carrière.

  • En moins de 5 minutes
  • Sur la base de votre relevé de carrière
  • Possibilité d’intégrer votre épargne retraite
  • Indice de fiabilité du RIS
  • + Pré-diagnostic des optimisations possibles

Restez informé(e)

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.