PER : tout savoir sur le Plan d'Épargne Retraite

Mise à jour le 13-10-2020

PERP, Madelin, PERCO, Article 83… Difficile de s’y retrouver parmi les nombreux produits d’épargne complexes. Pour simplifier l’épargne retraite, la loi Pacte a mis en place le plan épargne retraite (PER), un placement accessible à tous permettant d’obtenir un capital ou une rente au moment de votre retraite. Ce dispositif de rémunération complémentaire a pour objectif de remplacer les produits de retraite existants et correspond davantage aux évolutions de carrière actuelles. Comment fonctionne le PER ? Quels sont ses avantages ? Quelle fiscalité et comment en sortir ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce contrat d’épargne flexible. 

 

Concerne
Salarié du privé
Salarié du public
Indépendant artisan ou commerçant

Qu’est-ce que le PER ?

Depuis le 1er octobre 2020, un nouveau dispositif permet de vous constituer une épargne en vue de votre retraite : le PER (Plan d’épargne retraite). Il s’agit d’une épargne à long terme, alimenté par des sommes versées durant votre vie active et qui fructifie durant toute la durée du contrat. Ce dernier prend fin au moment de la mise en paiement de ce contrat et autorise une sortie en rente ou en capital.

 

Il existe trois types de PER :

  • Le PER collectif (PERCOL)

Le PER collectif remplace le PERCO et est alimenté par l’épargne salariale. L’employeur prend en charge certains frais comme les frais de gestion courante ou les frais d’arbitrage. 

  • PER catégoriel (PERCAT)

Il est également mis en place dans le cadre de l’entreprise mais n’est accessible qu’à une certaine catégorie de salariés. 

  •  Le PER Individuel (PERIN)

Il a pour vocation de succéder au PERP (Plan Épargne Retraite Populaire, également accessible à tous) et au contrat Madelin (dédié aux travailleurs non-salariés). Ce placement est souscrit à titre individuel et fonctionne sur la base de versements volontaires ou programmés. Jusqu’au 31 décembre 2022, vous avez la possibilité de l’alimenter en transférant des fonds issus d’un ancien contrat (PERP, Madelin) ou d’une assurance-vie (sous conditions). 

Bon à savoir

Si les dispositifs antérieurs (PERP, Madelin, PERCO, etc.) ne seront plus commercialisés à partir du 1er octobre 2020, il n’existe aucune obligation de transférer vos fonds vers un PER. Si vous êtes déjà détenteur d’un contrat d’épargne, vous êtes libre de continuer à l’alimenter. 

Pourquoi souscrire à un PER ?  

Cas de déblocage anticipés, meilleure sortie en capital, amélioration de la portabilité des droits, économies d’impôt… Les règles du PER ont été assouplies afin de rendre ce produit d’épargne plus accessible et plus avantageux.

Des économies d’impôts 

Le PER offre un réel avantage fiscal, notamment pour les contribuables avec une tranche d’imposition élevée (supérieure à 30 %). Il est en effet possible de déduire une partie des versements sur vos revenus imposables, dans la limite des plafonds définis par la loi. Ces derniers varient selon votre statut :

  • Salariés : 32 419 € maximum pour les versements réalisés en 2020 ;
  • Travailleurs non-salariés : 76 101 €.
Exemple

Vous êtes célibataire sans enfant et êtes imposé à hauteur de 41 %. En investissant 4 000 € sur votre PER, vous bénéficierez d’une déduction fiscale sur votre impôt imposable de :

4 000 x 41 % = 1 640 € d’économie d’impôt.

 Plus votre tranche marginale d’imposition est importante, plus la déduction fiscale sera avantageuse. 

 

 

 

 Un produit flexible qui vous suit tout au long de votre carrière

Le PER a été conçu pour s’adapter à tous vos changements de carrière. Si vous changez de statut (passage de salarié ou indépendant) ou d’entreprise durant votre vie professionnelle, une portabilité des avoirs est prévue afin de transférer facilement votre contrat d’un PER individuel vers un PER collectif par exemple. L’objectif ? Que vous ne disposiez que d’un seul support pour votre épargne retraite. 

Où ouvrir un PER ?

L’ouverture d’un ou de plusieurs PER peut se faire auprès d’une banque, mutuelle, organisme de prévoyance, assureur ou gestionnaire d’actif. N’hésitez pas à négocier les frais d’entrée, de transfert et ceux appliqués sur les versements. Une fois le contrat souscrit, vous décidez de la fréquence des versements (libres ou réguliers programmés).

 Selon votre stratégie d’épargne, les cotisations sont réinvesties sur :

  • Des unités de compte : plus risqué, mais plus rémunérateur. Une option généralement recommandée lorsqu’on est jeune ;
  • Des fonds en euros : cette solution est peu rémunératrice, mais garantit votre capital. Ce type de placement est conseillé pour sécuriser votre épargne, à l’approche de la retraite notamment. 

 Si le rendement de votre contrat n’est pas satisfaisant, vous pouvez à tout moment décider de changer de gestionnaire. Aucuns frais de transfert ne seront appliqués si votre contrat a plus de dix ans. 

 Comment gérer un PER ?

Lors de la souscription d’un PER, deux types de gestion sont proposés :

  • Pilotée : la gestion de votre PER est déléguée à un professionnel qui gère votre épargne en fonction de votre profil (prudent, équilibré ou dynamique). Les fonds sont ensuite placés sur des actifs moins risqués à mesure que votre retraite approche afin de les sécuriser. C’est la gestion proposée par défaut ;
  • Libre : vous êtes libre de gérer vous-même vos investissements.

Quand sortir du PER ? 

Le PER est un produit « tunnel », c’est-à-dire que le capital est bloqué jusqu’à l’échéance du contrat, à savoir votre départ à la retraite. Il est donc impossible de récupérer les sommes investies (sauf exceptions) avant l’âge de départ en retraite.

À lire aussi : Comment connaître son âge de départ à la retraite ?

Certains cas permettent le déblocage du PER pendant votre vie active :

  • Acquisition d’une résidence principale ;
  • Accident de la vie ;
  • Liquidation judiciaire de votre entreprise ;
  • Expiration de vos droits à l’assurance chômage ;
  • Surendettement ;
  • Situation d’invalidité (reconnue par un médecin) ;
  • Décès du conjoint ou partenaire de PACS.

En cas de déblocage anticipé, vous pouvez récupérer le capital de votre PER en une fois. Ce dernier n’est pas imposable, sauf en cas d’achat d’une résidence principale. 

La loi Sapin 2 permet également aux épargnants détenant un PER à faible montant (inférieur à 2 000 €) d’effectuer un rachat anticipé pendant leur vie active. Des conditions de revenus et de durée de versement sous toutefois exigées.

Le saviez-vous ? 

En cas de décès, le capital peut être reversé à vos héritiers ou bénéficiaires. N’oubliez pas de faire part de vos souhaits en amont, auquel cas votre épargne sera conservée par votre organisme.

Comment récupérer la valeur du PER ? 

Une fois l’âge de la retraite atteint, vous êtes libre de récupérer les sommes versées :

  • En capital. Depuis la loi Pacte et sous certaines conditions, vous pouvez désormais retirer 100 % de votre épargne en capital. Cette somme est soumise à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.
  • Sous forme de rente viagère. Une somme vous est régulièrement versée durant toute votre vie à partir de la retraite. 
  • Dans certains cas, il est même possible de combiner ces deux options.

Positivez votre retraite avec Sapiendo 

Si le PER a pour vocation de rendre l’épargne retraite plus simple et abordable, elle reste néanmoins une affaire de spécialiste et nécessite d’être bien conseillé. Selon une étude Profideo publiée en octobre 2019, 77 % des cadres attendent de leur entreprise qu’elle les aide à préparer leur retraite.

Pour vous simplifier la tâche, Sapiendo propose un service digital qui permet d’effectuer des simulations précises et réaliser un bilan retraite complet. Vous pourrez ainsi sereinement choisir l’épargne retraite la plus adaptée à vos besoins. 

Pour aller plus loin

Envie de vous constituer une épargne retraite de long terme avec le PER individuel ? Bénéficiez des conseils de nos experts Sapiendo et découvrez nos fiches d’information.   

Calculez votre retraite gratuitement

Sapiendo vous offre 2 options de calcul, à vous de choisir celle qui vous convient :

< 45 sec.

Option 1 - Calcul rapide

J’obtiens une 1ère idée du montant de ma pension à mes âges clefs de départ.

  • Je réponds à quelques questions
  • En moins de 45 secondes
Calculer votre retraite
< 5 min.

Option 2 - Calcul avancé

J’obtiens une estimation plus précise de ma
retraite grâce à mon relevé de carrière.

  • En moins de 5 minutes
  • Sur la base de votre relevé de carrière
  • Possibilité d’intégrer votre épargne retraite
  • Indice de fiabilité du RIS
  • + Pré-diagnostic des optimisations possibles

Restez informé(e)

Afin d'être régulièrement informé(e) par email sur l'actualité du système des retraites et sur solutions de conseil retraite Sapiendo, il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter.