OFFRE 3
X
Suivi premium
Être suivi tout au long de sa carrière : alertes personnalisées, appel par un expert, simulations illimitées
Vous êtes contacté(e) personnellement
1 fois par an pour faire le point.
Vous êtes alerté(e) personnellement
en fonction de vos régimes et de votre situation, par email et directement dans votre espace personnel.
Vous mettez à jour vos simulations
Simulez l’impact des réformes et de votre évolution de carrière en téléchargeant votre relevé (RIS) autant de fois que vous souhaitez.
5 €TTC /mois
Abonnement annuel, souscription après l’achat de l’offre 1 ou 2

Quel est l'impact d'un rachat de trimestre(s) sur la retraite ?

Selon la situation et la carrière de chacun, le rachat de trimestre aura un impact plus ou moins important sur le montant des retraites de base et complémentaires. Sapiendo vous donne des exemples concrets pour mesurer la pertinence de cet investissement.

Selon la situation et la carrière de chacun, le rachat de trimestre n'aura pas le même impact sur le montant des retraites de base et complémentaires. 

Formule de calcul de la retraite de base

La retraite de base des salariés du secteur privé (CNAV), des salariés agricoles (MSA) et des artisans commerçant (RSI) se calcule en tenant compte :

  • d’une moyenne des 25 meilleures années (Salaire ou Revenu Annuel Moyen);
  • d’un taux de pension (maximum 50 %);
  • d’un nombre de trimestres d'assurance validés par rapport au nombre de trimestres requis pour bénéficier du taux maximum ou taux plein.

La retraite sera ainsi égale à : Salaire ou Revenu Annuel Moyen x Taux x (nombre de trimestres acquis / nombre de trimestres requis)

Pour plus de détail, vous pouvez consultez notre fiche : Comment est calculée la retraite de base des salariés, des artisans et des commerçants ?

Le calcul de la retraite de base selon l'option de rachat choisie

  • Rachat pour le taux : les trimestres rachetés comptent uniquement pour déterminer le taux qui sera appliqué sur le montant de la retraite.
  • Rachat pour le taux et la durée d'assurance : les trimestres rachetés servent à déterminer le taux appliqué à la retraite mais sont également pris dans le calcul des trimestres pour la durée totale d’assurance. A noter que cette 2ème option est plus chère que la 1ère.

Vous pouvez consulter les tarifs ici.

Exemple
Un salarié né en 1954 ne dispose que de 157 trimestres sur les 165 nécessaires pour obtenir le taux plein. La moyenne de ses 25 meilleures années est de 30 000 €

- Calcul sans rachat de trimestre : la pension sera calculée sur une base de 157 trimestres et une décote sera appliquée.

Avec 8 trimestres manquants, la pension subira une décote de 8 x 0,625 soit 5 %. Le taux sera donc de 45 % et non 50 %.

La retraite de base CNAV sera donc : 30 000 x 45 % x 157 / 165 = 12 845 €

- Calcul avec rachat de 8 trimestres pour le taux uniquement : la pension sera calculée sur une base de 157 trimestres mais aucune décote ne sera appliquée sur le taux.

La retraite de base CNAV sera donc : 30 000 x 50 % x 157 / 165 = 14 273 €

- Calcul avec rachat de 8 trimestres pour le taux et la durée d’assurance : la pension sera calculée sur une base de 165 trimestres et aucune décote ne sera appliquée sur le taux.

La retraite de base CNAV sera donc : 30 000 x 50 % x 165 / 165 = 15 000 €

RESULTAT : Nous constatons que le rachat pour le taux et la durée d'assurance permet d'obtenir la meilleure retraite, équivalente à celle qui aurait été perçue si tous les trimestres avaient été acquis naturellement. Il faut néanmoins relativiser ce résultat : Si le rachat pour le taux et la durée d’assurance semble plus intéressant, il coûte également sensiblement plus cher (+50% en moyenne)

Le calcul des retraites complémentaires avec un rachat de trimestres

Les retraites complémentaires ARRCO et AGIRC appliquent les mêmes conditions pour atteindre le taux plein que la retraite de base CNAV.

De ce fait, aucun coefficient de minoration ne sera appliquée aux retraites complémentaires si tous les trimestres requis sont acquis (avec ou sans rachat).

Exemple
Le même salarié né en 1954 ne disposant donc que de 157 trimestres sur les 165 nécessaires pour obtenir le taux plein. Il totalise 6 000 points ARRCO et 27 000 points AGIRC.

Calcul sans rachat de trimestre : la pension sera calculée sur une base de 157 trimestres, le taux plein ne sera donc pas acquis et un coefficient de minoration sera appliqué (92 % du fait des 8 trimestres manquants)

La retraite ARRCO sera donc : 6 000 x 1,2513 x 92 % = 6 907 €

La retraite AGIRC sera donc : 27 000 x 0,4352 x 92 % = 10 810 €

Calcul avec rachat de 8 trimestres : la pension sera calculée sur une base de 165 trimestres, le taux plein seron donc acquis et aucun coefficient de minoration ne sera appliqué

La retraite ARRCO sera donc : 6 000 x 1,2513 x 100 % = 7 508 €

La retraite AGIRC sera donc : 27 000 x 0,4352 x 100 % = 11 750 €.

RESULTAT : Nous constatons que le rachat de trimestres permet d'obtenir une meilleure retraite, équivalente à celle qui aurait été perçue si tous les trimestres avaient été acquis naturellement. A noter que s’agissant des retraites complémentaires, le rachat pour le taux et la durée d’assurance ne représente aucun intérêt supplémentaire par rapport au rachat pour le taux car la notion de durée d’assurance validée n’intervient pas dans le calcul.

Bon à savoir
L'AGIRC tranche C n'est attribuée au taux plein que lorsque l'âge du taux plein est acquis soit entre 65 et 67 ans selon votre année de naissance (pour les points acquis jusqu'en 2015). L’impact du rachat de trimestres sera donc nul pour cette pension.

Le calcul de la rentabilité du rachat de trimestre

Comme vu précédemment, le rachat de trimestres permet quoiqu'il arrive d'augmenter le montant de sa retraite. Néanmoins, cela n'est pas tout le temps rentable. En effet, pour être sur que cela soit avantageux, il faut comparer deux éléments :

  • le coût global de ce rachat (en prenant en compte la déductibilité fiscale des sommes versées)
  • l'augmentation de la retraite avec et sans rachat

Exemple
Nous gardons le même salarié né en 1954 à qui il manque 8 trimestres pour obtenir sa retraite à taux plein.

- Calcul de sa retraite CNAV + ARRCO + AGIRC sans rachat de trimestres (avec un taux minoré) :

Montant total des retraites = 12 845 + 6 907 + 10 810 = 30 562 € brut /an

- Calcul de la rentabilité d'un rachat de 8 trimestres à 62 ans (option taux uniquement) :

Coût global pour 8 trimestres = 4 510 x 8 =36 080 €

Montant total des retraites (taux plein) = 14 273 + 7 508 + 11 750 = 33 531 € brut / an

Calcul de la rentabilité = 36 080 / (33 531 - 30 562) = 36 080 / 2 969 = 12,1 soit un rachat rentabilisé après 12 ans de versement de la retraite.

Calcul de la rentabilité d'un rachat de 8 trimestres à 62 ans (option taux et durée d'assurance) :

Coût global pour 8 trimestres = 6 684 x 8 = 53 472 €

Montant total des retraites (taux plein) = 15 000 + 7 508 + 11 750 = 34 258 € brut / an

Calcul de la rentabilité = 53 472 / (34 258 - 30 562) = 53 472 / 3 696 = 14,4 soit un rachat rentabilisé après 14 ans et demi de versement de la retraite

RESULTAT : Nous constatons donc que le fait de racheter des trimestres avec option pour le taux uniquement est plus rentable dans ce cas que de prendre l'option taux et durée d'assurance. Néanmoins, dans cet exemple la rentabilité est tout de même relative, il faudra que ce salarié vive au minimum 12 ans après l'obtention de sa retraite pour que l'argent investi ne l'ait pas été pour rien. Le niveau de rentabilité pourra être amélioré en incluant la déductibilité fiscale intégrale des sommes versées.

Quel est l'avantage fiscal d'un rachat de trimestre ?

Déductibilité fiscale du montant versé au titre d'un rachat

L’intérêt du rachat de trimestres réside également dans le mécanisme de déductibilité fiscale de l’investissement. La somme versée est donc intégralement déductible du revenu imposable de l’année du rachat (si le rachat est « étalé » sur plusieurs années, la somme versée annuellement est à déduire), ce qui permet d’améliorer le niveau de rentabilité. Ainsi, on peut considérer que ce dispositif est dédié principalement aux assurés qui ont un taux d’imposition élevé : En effet, si les revenus d’activité pris en compte pour la détermination du coût du rachat sont limités à hauteur du plafond annuel de la sécurité sociale, l’avantage fiscal, lui, ne subit aucun plafond…

Bon à savoir
La mise en place du prélèvement à la source dès le 1er janvier 2019 pourrait avoir des répercussions négatives pour les assurés qui souhaitent opérer un rachat en 2018. Explications : la réforme doit permettre de fiscaliser les assurés français directement sur l’année N et non plus sur l’année N-1. Du coup si elle est mise en oeuvre en 2019 en se basant sur l’année fiscale de référence 2019, que devient l’année fiscale 2018 ? si les « revenus exceptionnels » perçus en 2018 du type dividendes, intérêts, plus-values mobilières et immobilières devront tout de même être déclarés sur leur valeur fiscale réelle, ce ne sera pas le cas des revenus courants. Il y a donc de grandes chances que l’impact fiscal d’un rachat opéré cette année soit…nul. Affaire à suivre.

Déclaration fiscale : mode d'emploi

Les sommes versées peuvent donc être déduites du montant brut des salaires. Si l'assuré n'exerce plus d'activité salariée, les rachats de cotisations sont déductibles du montant des pensions. En revanche, s'il n'est pas perçu de salaires ou de pensions, ces rachats de cotisations sont déductibles du revenu global.

Comment faire ? il faut remplir la case 6DD, page 4 de la déclaration de revenus 2042 avec un décompte précis à la page 2 dans le cadre E « renseignements complémentaires » ou éventuellement sur une note jointe.

Mise à jour par Michel

Note moyenne
5 / 5
0 avis
Pourquoi donner votre avis sur cette fiche ?
Vous nous aiderez à enrichir 'Quel est l'impact d'un rachat de trimestre(s) sur la retraite ?'.
Soyez le premier à donner votre avis.
Votre note :
4 / 5
Tous les avis (2) :
SAPIENDO : touchez le maximum de votre retraite !
Quand partir ? Combien je vais toucher ? Y-a-t'il des erreurs sur mon relevé de carriere ? Puis-je partir plus tôt ? Racheter des trimestres ? Travailler en touchant ma retraite ? ... En totale autonomie et ou accompagné.

Ces fiches peuvent vous intéresser


Nous contacter 01 40 37 04 46